Bluet design invité aux tables rondes de l’école de design de Nantes

Invitation de l’école de design de Nantes : Table ronde designer indépendant (freelance)

Dans le cadre des portes ouvertes de l’École de Design Nantes Atlantique se déroulait plusieurs tables rondes. J'ai été invité à l'une d'elle pour partager à ce jeune public ma pratique du design en tant qu'indépendant. Journée très intéressante avec un public curieux, merci à l'EDNA pour cette invitation.
à revoir sur le Facebook de l'école de design (le 02/02/2019)

Les questions qui nous ont été posées :

Pourquoi avoir choisi la voix de l'entreprenariat?

Travaillant en tant que salarier, je me suis questionné sur la manière dont je souhaitais exercer mon métier. Ainsi est née une réflexion sur l'équilibre entre vie privé et vie professionnelle et sur la nature des missions de Design que je souhaitais suivre. Une réponse possible était le choix de l'entreprenariat. Je me suis lancé et je suis content de ce choix à l'heure actuelle.
Issus d'une famille qui n'a pas connu l'entreprenariat, il est difficile d'imaginer que ce positionnement métier est viable. Néanmoins, en avançant jour après jour, on découvre toute la richesse de cette manière d'exercer son métier en dehors du cadre habituel.

Quelles peuvent être les différences dans l'expérience du Designer intégré et du Designer freelance?

Apres 6 ans d'intégré, On comprend que les missions sont dictées par une hiérarchie. Les projets de Design s'inscrivent dans un plan de développement. Celui-ci peut être guidé par une vision mais il est souvent fonction du marché. Ce qui est bien différent en indépendant. On se fixe un cap, qui est fonction de nos missions, nos objectifs. L'arbitrage nous est propre.
Etre entrepreneur amène aussi des tâches qu'un salarier n'est pas tenu de réaliser. En effet, trouver les clients, gérer de la trésorerie, s'informer sur les statuts. L'administratif fait parti de la vie de l'entrepreneur. Pour cela le salariat est plus simple.

Quel sont vos clients, avec qui travaillez-vous?

La nature des clients est assez variée. Actuellement, je travaille principalement comme prestataire de service pour les clients que j’accompagne.
Ainsi, je travaille par exemple avec Dorel, Kingfisher (Castorama, Brico Dépôt), Veuve Clicquot ou encore des porteurs de projet.
De plus, je travaille avec des partenaires comme Design'In avec lesquels j'anime des ateliers d'initiation au design thinking (UX) pour promouvoir le design auprès des entreprises. Cela permet d'éveiller les gens à de nouvelles pratiques et améliorer notre société.

Quelle bilan tirer vous de votre expérience?

L'autonomie est surement le plus grand changement dans mon quotidien. En travaillant comme indépendant, les choix personnels et professionnels nous impacts directement et personne d'autre nous guide.
Comme Designer freelance, permette d'orienter et de conseiller le client vers des idées qui me sont propre est une grande fierté.
Le fait d'être seul dans cette aventure est aussi un point particulier. Il faut se faire confiance, garder le moral et continuer à progresser et apprendre.

Quel conseille donneriez vous à un jeune designer dans la salle?

Le designer doit se positionner pour faire avancer les choses. Les enjeux environnementaux dépassent le cadre professionnel et doivent faire partie de nous.
Il est important de penser différemment, réparer plutôt qu'acheter par exemple.
Il existe de nombreux domaine du Design. Choisissez bien en fonction de vos passions et aptitudes. Vous pouvez échangeant avec des professionnels pour conforter vos choix.
Le but d'un métier est finalement d'apporter une forme d'épanouissement et non seulement de payer les factures. Choisissez votre métier pour être heureux et fier de vous lever le matin.

Comment faire son choix d'école?

Le choix de l'école est à faire en fonction de la renommé et des attentes que l'on peut en avoir. L'école de design de Nantes permet l'accès à des moyens pour apprendre dans un bon contexte (atelier fourni, cadre de travail, nombreux intervenants et professeurs). Elle a aussi un réseau d'anciens actifs qui peut être utile dans l'exercice futur du métier.
Une grande école permet aussi la reconnaissance que n'aura pas une petite école. Néanmoins le cadre plus familiale d’une petite école peut être aussi épanouissant et stimulant pour apprendre.

Quel serai le conseil à donner sur l'entreprenariat?

Il faudra être persévérant principalement. De nouvelles choses arrivent quotidiennement. Des fois bonnes d'autres fois moins bonnes, le quotidien est fait de remise en question sur les manières de faire et c'est là qu'il faudra se réinventer tout les jours et continuer d'avancer.
Ne pas hésiter à s'entourer de personne pour faire les bons choix et se faire conseiller.

Autre designer indépendants présents :

Lætitia Dupé fondatrice de Baluchon
Sophie Lefebvre Gérante de Synapse

Retrouvez le lien de la vidéo en intégrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Invitation de l'école de design de Nantes : Table ronde designer indépendant (freelance) - | BLUET DESIGN |