Internet et son impact sur les ressources

Internet et son impact sur les ressources

Est-il sans conséquences de lancer une recherche? Quel est l’impact d’internet sur les ressources? Quelles seraient quelques bonnes pratiques?

Qu’est ce qu’internet?

Internet c’est un réseau qui lie des utilisateurs et des machines. C’est un client qui demande une information à un serveur via le réseau.

Le client :

On nome client, les appareils cherchant à afficher ou réceptionner des informations venant du réseau. Ces données peuvent être de différentes natures. On peut télécharger en direct n’importe quels fichiers accessibles mais aussi demander à un navigateur d’interpréter une page web pour la rendre visuellement compréhensible. Le navigateur web va lui interpréter graphiquement un certain nombre d’informations pour afficher une page (html, php, js, css…). C’est lui qui rend possible la navigation, il interprète le clic pour charger un nouvelle page et interprète les animations du site.

multi écrans
Utilisation multi-écran

Les serveurs :

Les serveurs sont à l’autre extrémité de la communication avec le client. Ils stockent les informations que les clients vont chercher à lire, copier ou modifier. Même si internet est une chose difficilement cernable, les serveurs en sont bien l’une des composantes importantes et ce sont de grandes structures physiques.

serveur
Serveur de stockage de données

Les fournisseurs de service :

Il y a bien sûr le réseau, à la fois physique (réseaux télécoms) et sans fil (4G, 5G…), divers opérateurs et organismes s’occupent de router les informations et de les mettre en lien. Il y a aussi des organismes qui gèrent la manière dont l’information est organisée, par exemple les noms de domaine (DNS).

Toute cette énergies pour le système

L’énergie pour faire fonctionner le système

Pour donner un chiffre assez simple, un mail de 1Mo envoyé consomme autant qu’une ampoule de 60Watt durant 25 Minutes (soit 20g de CO2). Partant de là, on comprend assez facilement pourquoi internet est l’un des plus gros poste de dépense de notre électricité (entre 6 et 10% de la consommation mondiale en 2018) sachant que ce chiffre augmente de 5 à 7% par an. L’un des principaux problèmes de ces équipements est que même en veille, ils consomment encore beaucoup et sont surdimensionnés pour pouvoir faire face aux pics de consommation qu’ils pourraient rencontrer. Un data center a en plus besoin d’être climatisé (pour ne pas abimer les composants) alors qu’il produit beaucoup de chaleur (lié à son fonctionnement). L’une des causes avancée est la disponibilité pour l’utilisateur. L’expérience proposée ne doit pas souffrir de lenteur, ainsi streaming, vitesse de chargement et autre sont au rendez vous au prix d’une consommation très nettement supérieure de toutes les installations : serveur, réseau et même box internet (à elles seules 1% de la consommation française).

ENR ou fossile
Énergie pas toujours verte bien au contraire

Le cout supplémentaire parfois oublié, les équipements

En 2017, il y avait sur terre près de 14 milliard d’appareils connectés soit plus que d’être humain. A cela il faut ajouter tout les équipements du réseau qui permette l’acheminement et le traitement de l’information. Ainsi le secteur du numérique était de 2 fois supérieur aux émissions du transport aérien (2%) soit 4% en 2017. Sachant que ce chiffre augmente de 8% par ans. Nos équipements numériques sont de plus en plus complexes et compact, ce qui implique des composants de plus en plus sophistiqués. Actuellement, on compte près d’une quarantaine de métaux et de terres rares dans ces produits. Outre le fait qu’il faut extraire une très grande quantité de terre pour les trouver, nous recyclons à peine 18% de ces équipements en Europe. Le reste étant brulé pour récupérer l’or polluant au passage les nappes phréatique.

carte mère
Carte mère d’ordinateur

À nous d’agir pour une réduction massive :

Toute réduction du poids des données est bonne à prendre et impliquera moins de dépense d’énergie et moins de serveurs. Pour se faire, il peut être intéressant de changer nos habitudes, Voici une liste de quelques points à essayer :

  • Supprimer les boites mail et les comptes inutilisés
  • De la même manière, vider vos indésirables et la corbeille régulièrement
  • Stocker vos fichiers localement plutôt sur le Cloud
  • Mettez des raccourci plutôt que chercher dans un moteur (pas de recherche = moins de consommation)
  • Débrancher vos appareils chargés et ne laissez pas en veille vos ordinateurs
  • Mettre à disposition des fichiers volumineux plutôt que de les envoyer à tous par mail
  • Éteindre votre box lors des vacances ou les soirs si c’est possible pour vous
  • Regarder la télévision sur le réseau TNT et non par l’ADSL

On l’a vu l’impact des produits connectés est tout aussi fort que l’usage même d’internet

  • Garder vos équipements plus longtemps
  • Acheter et revendre les appareils sur le marché de l’occasion (moins cher et tout aussi fonctionnel)
  • Limiter l’achat de nouveaux produits, penser à des appareils plus durables
  • Se poser la question de l’usage du produit connecté
  • Donner à recycler ou à réparer vos vieux appareils devenus inutilisables

Vous l’avez compris, internet et son usage ont exposé récemment impliquant une nouvelle menace réelle pour l’environnement. Même s’il est difficile de rendre tout ça visible, il est possible de limiter ces consommation pas quelques gestes simples de notre quotidien qui deviendront rapidement de bonnes habitudes.

Sources : Mozilla, CNRS, ARTE, l’UNION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Internet et son impact sur les ressources - | BLUET DESIGN |