Comment apporter de la différence grâce au design?

Pour beaucoup encore, le design est un bel objet, le travail du style sur un document ou une interface graphique. En réalité l’aspect esthétique de la démarche design arrive en fin de processus. Un objet travaillé par un designer est d’abord un meilleur objet, un produit qui répond à des usages, il est pensé pour simplifier la vie de tous.
La valeur d’usage arrive en première lors de la réflexion. Ensuite, suivent d’autres valeurs qui situent le produit dans son univers pour lui donner du sens : symbolique, communication et émotion sont étudiés pour arriver naturellement vers une esthétique logique.
Avoir une pensé qui prend en compte ces paramètres dans leur ensemble vous donnera des produits plus durables et en adéquation avec les besoins des utilisateurs.

La différence entre art, art appliqué et artisanat

Le design et le designer ont un rôle de médiateur, ce domaine se situe à la croisé de plusieurs mondes qu’ils fréquentent et avec lesquels ils interagissent. L’art produit des concepts et du beau. Son utilité principale est finalement de rechercher l’émotion et susciter la réflexion. L’art n’a pas pour but de créer des objets usuels nécessaires à notre quotidien. Néanmoins, il s’agit de l’une des choses qui est commune à toute l’humanité (musique, danse, peinture…).

L’artisan est lui plus dans la recherche de la technique du geste de son métier. Une sorte d’intelligence de la main, une finesse de l’exécution. Avant l’arrivé des industries manufacturières, ces fabricants réalisaient les biens qui constituaient nos quotidiens. Aujourd’hui, ils sont plutôt vus comme des spécialistes, réalisant le plus souvent des pièces sur mesure ou en petites séries. En effet, les biens du quotidien sont maintenant réalisés en série par l’industrie qui, de fait, en baisse les coûts de production.

Et le design dans tout ça, allez-vous me dire ? Le design fait parti des arts appliqués pour l’enseignement. La transposition des concepts vers l’industrie. Le designer développe une réflexion à la manière d’un artiste et la projette sur des savoirs faire et de la technique à la manière d’un artisan. En étant rarement spécialiste d’art ou de technique, le designer appréhende ces univers pour les faire mieux communiquer, avec des concepts faisables.

typographie

La source de réflexion du designer est le plus souvent la place de l’usage et de l’humain dans la création qu’il est amené à imaginer.

L’évolution du design dans la quête de sens

C’est au XIX siècle, avec l’accroissement des inégalités et la séparation des taches du travail qu’arrive le mouvement de l’Arts & Crafts. Initié par Williams Morris, il imagine retrouver un lien perdu progressivement entre conception intellectuelle et travail de la main. Ce mouvement imagine et réalise des meubles et d’autres objets de bien meilleure qualité que les produits de série de l’époque.

Par la suite, début 1900, la notion de travail esthétique sur les pièces du quotidien viendra plutôt des architectes. En effet, soucieux d’une logique formelle entre l’espace et l’objet qui s’y inscrit, quelques-uns se mettront à dessiner des pièces de mobilier qui deviendront cultes. On peut citer, par exemple, Peter Behrens, Charles Rennie Mackintosh et plus tard Frank Lloyd Wright.

typographie
Frank Lloyd Wright devant la maquette du Guggenheim Museum de NewYork

D’autres mouvements d’art appliqué et de design poursuivront le travail initié au début du XXème siècle. Le mouvement Memphis naitra en Italie. Le Bauhaus débutera un grande page du design allemand dans les années 20.

typographie
Ecole du Bauhaus

Le design s’est épanouit fin du XX siècle avec l’émergence de la consommation et des biens courants produits en grande série. L’arrivé du plastique n’y étant pas pour rien. Ainsi le design traitait principalement l’esthétisme.

Aujourd’hui, il retrouve une dimension plus humaine, tourné vers plus de valeurs et d’intégration pour finalement penser des objets avec l’humain dans son environnement. De ce fait, le cycle de vie est au fur et à mesure plus intégré par les industriels. Les designers travaillent de plus en plus à l’évolution des mentalités. De nouvelles propositions ou concepts réintègrent l’humain dans son environnement.

L’évolution du design dans la quête de sens

Ce qui sépare l’industrie de l’artisan est principalement l’échelle de production. Cette échelle étant continue, il existe de nombreuses entreprises de toute taille réalisant des produits (services ou biens).

Ainsi, le designer doit prendre en compte cette donnée d’échelle pour imaginer un produit en phase avec l’outil de production et les attentes. Un designer industriel doit se projeter sur un marché en analysant via ses utilisateurs les meilleures manières de faire du design pour tous. Tandis que le designer travaillant avec un artisan sur une demande unique devra bien identifier le cadre de la demande et apporter une réponse spécifique et ciblée pour coller à une seule demande.

Envie d’échanger?

N’hésitez pas à me contacter directement ou à utiliser le formulaire ci-dessous.