L’entrée – Un faux plafond bien utile!

Aujourd’hui, je vous partage le travail réalisé sur une pièce souvent négligée de l’habitat. En effet, l’entrée est un espace qui ne trouve pas souvent grâce aux yeux des gens. Cette zone est pour beaucoup une perte d’espace. C’est une erreur car bien travaillé cet espace peut au contraire vous en faire gagner.

Pourquoi investir dans son entrée?

L’entrée est la première pièce de votre maison. Ici c’est à la fois celle de l’agence de design (même si elle n’est pas ouverte au publics) et de notre habitation. Ainsi, c’est autant pour vous que pour vos invités que vous choisirez probablement de travailler avec soin ce lieu. De plus, c’est un endroit de passage assez intense où l’on se prépare pour sortir autant que pour rentrer. Ainsi, il faudra de nombreux rangements aussi bien pour les manteaux que pour les chaussures.

A gauche la porte d’entrée, à droite la direction de la maison

L’entrée telle qu’elle existait lors de notre achat, était complètement vide. Aucun rangement n’existait. Seul le compteur électrique était présent, « intégré » dans une colonne de câbles en plastique. Le compteur n’était pas aux normes et le carrelage du sol n’était clairement pas à notre goût!

Comment nous sommes nous projetés sur cet espace

Dans un premier temps, nous avons déterminé ce que nous voulions principalement pour cette pièce. Elle a de grands volumes en hauteur comme au sol. Néanmoins ces volumes posent deux problèmes : la perte de chaleur et la complexité à poser des meubles cohérent les uns avec les autres.

Comme pour le reste de la maison, l’espace a été modélisé avec des prises de côtes plus exactes. Ensuite, j’ai cherché la meilleure manière de placer les zones fonctionnelles que nous imaginions. Notre volonté première était de créer de grands espaces de rangement. Ainsi, tout trouve naturellement sa place et l’espace ne sera pas engorgé de choses non rangées trainant partout.

Création d’une structure pour le faux plafond

Le premier gros travail a été de réaliser une structure pour créer un faux plafond. Cette structure a ensuite été l’occasion de ranger des cartons et autres choses volumineuses dans la zone perdue. Je reviendrai plus bas sur la construction.

D’autre part, j’ai passé beaucoup de temps sur la pose du sol. Ici, on retrouve deux types de carrelages pour marquer le style de la pièce.

Coupe et pose du sol / centre avec des carreaux imitation carreaux de ciment, extérieur noir

Une fois le sol, plafond et murs retravaillés, j’ai repris le compteur avec un électricien. Après une grosse journée de travail l’installation était nettoyée et aux normes. Par la suite, j’ai transposé l’intégralité dans une colonne pour s’intégrer complétement dans le nouvel ensemble de meubles. En effet, nous avons fait le choix d’utiliser des caissons de cuisine comme base pour l’ensemble des meubles de l’entrée. Ce choix s’est fait car ce sont des ensembles qui s’intègrent mieux en ne laissant visible que les portes. Le choix de finition de porte est important et de nombreuses options sont possibles : tiroirs, portes de plusieurs hauteurs, étagères…

Construction d’un ensemble de meubles pas à pas
Ensemble de meubles pour l’entrée

Focus sur la création d’un faux plafond

Le faux plafond s’imposait chez nous pour des questions esthétiques et pratiques. En effet, notre plafond était principalement constitué de bardage de bois peint (et pas bien!). Nous n’avions pas d’accès au dessus donc il aurait été compliqué de passer notre nouveau réseau électrique. Ainsi cette solution s’est imposée naturellement.

D’autre part, cette solution est des plus intéressante pour intégrer vos réseaux : lumière, électricité, son, télécoms et autre.

Logique de construction des structures du faux plafond

La première chose fut de poser les suspentes puis les rails inox. Grâce aux poutres de bois présentent dans la cuisine comme dans le salon ce fut possible sans ajout. Néanmoins, dans l’entrée nous avions des plaques posées sous pente (de travers, suivant le toit). Il a fallu construire au préalable une structure de bois. Ci-dessus vous pouvez voir la 3D conceptualisée.

Je suis partie de lambourdes de 4m de section 150x50cm fixées grâce à des tiges filetées de 10mm dans le mur. Après des calcules de charge rigoureux, je suis parti dans la réalisation qui est assez rapide en fait, quelques jours maximum. J’ai espacé celles de remplissage de 60cm pour passer simplement de l’isolant (multiple de 60cm).

Structure de bois et rails inox

Une fois vos réseaux et gaines en place, vous allez passer à la pose de vos plaques, soyez deux à minima… Puis, il vous faudra prévoir autant de temps de finition sur vos bandes de plâtre que le temps qu’il vous aura fallu pour préparer tout votre plafond (passage des gaines, spots, électricité, rail au laser…). Enfin, si vous souhaitez un plafond sans traces il faudra y passer du temps.

Bandes de plâtre quasiment finies
Plafond avec intégration du son, éclairage et passage de gaines électriques pour les autres pièces

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'entrée - Un faux plafond bien utile! - | BLUET DESIGN |